LES BOUVIERS BERNOIS DU LOUP ENDORMI
  La Déchirure
 


 

 


Samedi 06 octobre 2007, 11 heures : une date que j'aimerais oublier et un immence chagrin que je n'aurais jamais voulu connaître :

AU REVOIR MON ROMEO,
MERCI D'AVOIR ETE CE QUE TU ETAIS :
UN AMOUR.

Tu étais Mon Roméo, j'étais Ta Juliette, entre
nous, c'était l'Amour fou, nous n'en faisions qu'un. Je te croyais immortel mais ce crabe qui te détruisait en a décidé autrement et tu es parti au paradis des Boubous. La petite boule que tu étais quand tu es rentré dans notre vie, s'est vite transformé en deuxième enfant de la famille. Tu étais toujours avec nous, nous ne partions jamais sans toi, et toi, tu ne concevais pas ne pas être avec moi, près de moi, j'étais à toi.
Ton regard me disait combien notre amour était partagé, combien tu étais heureux dans notre famille.
Avec ta gentillesse, ton calme rassurant, tu as sû conquérir tout notre entourage même les plus récalcitrants.
Ton départ si soudain nous a anéanti, comment continuer la vie sans toi, à qui je n'arrêtais pas de dire : tu es mon amour à moi, et en réponse, tu me donnais un coup de langue sur mon nez et nous "faisons calin" c'est à dire : tu mettais des deux pattes autour de mon cou et tu posais ta joue contre la mienne.
Tu me manques, tu nous manques.
Je me dis qu'un jour, nous serons à nouveau réunis et nous referons "calins".
Ta vie avec nous pourrait faire un livre tellement elle a été riche en aventures, en complicités, en anecdotes, en jeux, en voyages, en pleins de choses, mais nous préférons les garder gravés dans nos coeurs.
Tu resteras à jamais dans notre ménoire notre Doudou, nous t'aimons.
Je t'aime mon Roméo à moi.
Annick


C'est au travers de ces quelques lignes que je lui ai rendu hommage dans le revu du Club des Bouviers Suisses. AFBS.

 









06-10-2008 
1 an déjà que tu nous as quitté, mais tu nous manques toujours autant. La blessure laissée par ce départ si soudain a beaucoup de mal à cicatriser même si mon Petit Charly nous aide beaucoup avec sa joie de vivre. Il nous faudra du temps, émormément de temps pour accepter de ne plus te voir. Nous pensons à toi tous les jours et parlons de toi très très souvent.Jamais nous ne t'oublierons. Nous t'aimons, toi, notre Doudou.







06-10-2009
2 ans sont passés mais tu me manques toujours autant. Pour moi j'appréhende ce mois d'octobre souvenir de tant de larmes et de chagrin.
Il me semble m'entendre hurler dans le cabinet du vétérinaire, à lui hurler de te sauver, de te faire vivre, de ne pas t'arracher à moi.
Qu'est ce que j'ai pû souffrir.
Je t'aime toujours autant, tu as été l'Amour de ma Vie et je t'en remercie encore aujourd'hui de tous nos bons moments ensembles.






06-10-2010


3 ans sans toi !  Toujours cette même douleur au fond de mon coeur, comment
passer une journée sans penser à toi, mon Amour Roméo.
Je te cherche encore dans la maison, ta présence est partout.
Je t'aime mon Doudou.






06-10-2011
4ans sont passés, et tu es toujours là dans mon coeur.
Tu me manques et me manqueras toujours. Tu es gravé à jamais
dans mon coeur, dans ma vie.
Je t'aime mon Roméo, toi l'Amour de ma vie.




06-10-2012
5 ans et tu me manques. Pourquoi toi que j'aimais tant. Tu avais
encore le temps de partager mille choses avec moi.
Tu n'avais pas le droit de me laisser,
toi mon Amour de Roméo.






06-10-2013
6 ans déjà mais mon amour pour toi reste
intact et penser à toi sans arrêt m'aide à avancer
dans ma vie.
Tu me manques. Je t'aime pour la vie.




06-10-2014
Tu me manques toujours autant.
j'ai dû mal à regarder tes magnifiques portraits
sans pleurer et me demander
pourquoi tu m'as laissé seule avec mon chagrin.
Je t'aime mon Roméo





06-10-2015
Déjà 8 ans que tu es parti dans les étoiles 
mais il me semble que c'était hier.
Nous étions si bien ensembles
Pourquoi ce crabe s'est-il accharné sur toi ?
Tu es dans mon coeur à jamais.

  




06-10-2016
Déjà 9 ans que tu n'es plus près de moi
.
Que tu me manques toujours,
comme j'aimerais que tu reviennes auprès de moi,
t'avoir près de moi me réchaufferait le coeur
dans lequel tu y ais grâvé à jamais.
Je t'aime mon Roméo.








06-10-2017
Voilà 10 ans que l'on t'a ôté la vie

Si j'avais pû faire autrement, tu serais toujours
à mes cotés mais la maladie a décidé pour toi, pour moi.
J'aimerais tellement que tu reviennes, pouvoir te faire 
des câlins.
Mais je sais que c'est impossible, je sais aussi que mon coeur
saignera toute la vie car tu as emporté avec toi
une partie de moi.
Je t'aime mon Roméo.






• À tous ceux qui ont perdu un chien
• Voici un très joli texte que j'ai trouvé ici sur Facebook.
Il m'a beaucoup faite pleurer...
Mais il m'a surtout réchauffée le cœur.
Bonne lecture !
 « À tous mes amis et toutes les autres personnes qui ont perdu un chien, soit-disant parce qu'il est "mort": Il faut que vous sachiez une chose qu'on a oublié de vous dire dans toutes ces grandes écoles que vous avez faites. Non, les chiens ne meurent pas. Jamais. Ils ne savent même pas ce que c'est que la mort. C'est pour ça que malgré leurs os qui craquent, leurs muscles qui tirent et leurs articulations qui brûlent, ils continuent encore et toujours à vouloir aller se promener. Parfois, ils n'arrivent qu'à faire quelques pas avant de s'écrouler mais ce n'est pas grave, quelques heures plus tard, quand vous lancerez un nouveau "on va se promener?", ils lèveront une oreille en entendant la phrase familière et ils souriront, avec la langue pendant sur le côté de leur gueule, et ils essaieront, encore. Parce qu'une ballade avec vous, la symphonie d'odeurs à laquelle vous restez sourd la plupart du temps, les messages des copains sur les troncs d'arbres, la crotte du chat des voisins (hmmmmm... leur pêché mignon, chuuuut) et un vieux pilon de poulet pourri arrivé là on ne sait comment (exultation!), voilà ce qui rend leur monde parfait. Et dans un monde parfait, la mort n'a pas sa place. Quand, malgré tout, ils n'y arrivent plus, ils recherchent le meilleur endroit, le plus confortable, le plus chaud, celui où ils se sentent le plus en sécurité pour continuer à dormir. Cet endroit, c'est toujours le même, c'est juste là, dans votre poitrine, juste au niveau de votre cœur. Alors un jour, ils s'y installent. Mais ils ne sont pas morts. Non, non, non. D'ailleurs vous savez cette douleur dans votre poitrine qui au début semble ne pas vous lâcher? Bah, c'est lui, votre chien, tellement heureux d'avoir enfin trouvé le paradis, qu'il remue sa queue frénétiquement: wap, wap, wap, wap, wap. Vous vous rappelez à quel point elle pouvait être désagréable contre vos jambes quand vous rentriez du boulot? Imaginez ça dans votre poitrine... Forcément, ça fait mal. Après un temps, les chiens dans notre poitrine sont tellement bien installés, qu'ils passent de plus en plus de temps à dormir. Et quand ils dorment, ils ne remuent pas la queue. Il faut dire qu'ils sont fatigués. Ils ont été de BONS CHIENS toute leur vie, et ils le savent aussi bien que vous. C'est fatiguant d'être un bon chien tout le temps, d'autant plus quand ils deviennent vieux et que leurs os sont douloureux et qu'ils se cassent la figure, qu'ils ne veulent pas aller faire pipi dehors parce qu'il pleut mais qu'ils le font quand même, parce qu'ils sont de BONS chiens. Alors il faut les comprendre, quand ils ont commencé à dormir dans votre cœur, ils dormiront de plus en plus longtemps. Et puis de temps en temps, généralement quand vous vous y attendez le moins... Wap, wap, wap, wap, wap... Ils sont comme ça les chiens. Ils se réveillent et ils vous font la fête. C'est leur manière de dire: "Merci de me laisser dormir près de ton cœur. On va se promener?" Vous voyez, ils ne sont pas morts. J'ai de la peine pour les gens qui n'ont pas de chien endormi dans leur poitrine, ils ratent quelque chose. Bon, excusez-moi, je dois aller pleurer maintenant, j'ai mal dans la poitrine. Mais cette fois, il ne m'a pas prise par surprise, je savais qu'il allait se réveiller. Wap wap wap wap wap. Aller, on va se promener ? »


 
  Mon site a été visité depuis le 15-10-2007 par : 29696 visiteurs (71715 hits)  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=